Le post-partum tout une Histoire…

…Et l’histoire d’un village qui va avec.

Le post-partum c’est le nom latin qui désigne la période après l’accouchement. Cette période s’étend jusqu’au retour de couches. C’est à dire quand la femme à de nouveau un cycle menstruel. OU dans le contexte de notre société occidentale elle peut durer jusqu’aux 2, vois 3 ans de l’enfant, car les besoins de la mère ne sont pas ou peu prise en compte.

Dans les sociétés traditionnelles il s’agissait des 40 premiers jours après la naissance où, comme la mère s’occupe du bébé, son entourage se devait de prendre soin d’elle, pour qu’elle vive au mieux cette période et qu’elle puisse donner le meilleur à son (ses) enfant(s). En Chine cette période était nommée « Zuo Yue Zi », qui veut dire littéralement: assise 1 mois. Traduit par: Le mois d’or.

Je citerais Ingrid Bayot* paraphrasant Winncott: « Une mère seule, cela n’existe pas ». La question est: qu’est ce qui entoure la mère pendant cette période si cruciale? Qui officie dans la bulle de la dyade mère/bébé? Comment est préservé cette bulle?

Notre tradition culturelle a eu aussi sa période où l’on prenait en considération les besoins de la jeune accouchée. Un mot désignait la fin de cette période : Les relevailles. Mot qui est étroitement lié aux rites de la religion catholique. Il signifiait le moment où la femme devenue mère pouvait se relever (de son lit) et aller de nouveau à l’église.

Alors, même si les traditions d’autres contrées nous inspirent pour retrouver le chemin vers ce qui est « bon » et juste pour nous, il est aussi important de se reconnecter à notre histoire.

2 réflexions au sujet de « Le post-partum tout une Histoire… »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *